Poésie (et propreté) de Paris

Un peu d’affichage pour Le Tigre me mène a de très fréquentables kiosquiers, dont celui de la rue du Faubourg du Temple.
Son kiosque arbore une très belle affiche de L’impossible*, qui dit quelque chose comme
« les rois ont le jour, les peuples ont le lendemain »

Quelques mètres plus loin, un bouquet du lendemain penche dans un vase de plastique mou.

Puis un homme du peuple en camionnette blanche et verte vient vider tout cela.

 

* L’impossible, dans son numéro de juin (le N°4, tout juste paru) donne la parole à un autre très fréquentable kiosquier, qui parle volontiers d’un métier de crevard qu’il exerce avec passion. Il parle à ses clients, il écrit aux rédactions, il n’a pas fini de partager ses réflexions, de transmettre sa connaissance du métier, ni de se battre pour que celui-ci perdure.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s