Mieux qu’une musique d’attente (1) : une petite chambre de bal

à quoi ça rime de faire remarquer qu’il  n’y a pas eu de parutions depuis des semaines ici, forcément parce que j’avais à faire ailleurs. En guise de musique d’attente, un aperçu d’un très bon concert qui eut lieu relativement récemment à l’Atelier : Little Ballroom.

little-ballroom1

J’ai depuis acheté et écouté leur album maintes fois, avec une délectation toute particulière pour la septième piste

(qui fut réclamée en bis, en vertu de la règle assez arbitraire, mais souvent juste, que les meilleures chansons sont en septième position sur les albums. Le groupe n’ayant rien répondu de précis, le public de l’Atelier -dont moi- réclama le texte de Bukowski qui avait fait se trémousser tout le monde. Little Ballroom s’exécuta et nous rejoua Le trip de la plage. ça arrive qu’on attende le bis pour vraiment danser comme des fous.)

little-ballroom2

Est-ce à cause des droits d’auteur de la famille Bukowski qu’on ne peut écouter le Trip de la plage sur le site de Little Ballroom ? Je ne sais, mais on le retrouve là, entre autres : http://www.lafugitive.com/#!artistes/c10tw

ou en vidéo sur le lien 5 lignes plus haut, un concert au Cleub qui avait l’air pas mal non plus, mais qui ne m’aide pas à distinguer si c’est la Bourse qui fait et défait les hommes et les familles, ou l’amour.

Il fallait ce genre de concert pour me replonger dans Bukowski, ça va me changer de Büchner, pourtant très bien biographé (mais j’en parlerai avec les prochains poissons).