nez en l’air, nez dans l’herbe

Il y a toujours d’autres choses à faire que dessiner des nuages.
Mais aujourd’hui, l’odeur suave des fleurs de lilas mêlée aux vapeurs poivrées de l’herbe coupée ont imposé une pause météo. Le soleil de printemps recharge nos batteries.

C’est aussi valable pour les lézards verts rescapés du chat, et la grenouille agile épargnée par le roto-fil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s