Nos ancolies

Pourquoi faut-il que j’oublie toujours le nom de ces belles fleurs violettes ? Valérie aussi d’ailleurs, on a passé des minutes à boire des bières pour s’en souvenir. Les graines venaient de chez elle (de chez eux). Les ancolies, donc, s’étalent aisément, les graines dégringolent de ces petits vases laissés par le pistil. Jolies floraisons, bien rustiques, elles n’ont qu’un défaut : elles attirent les punaises.
La meilleure façon mnémotechnique pour se souvenir du nom des ancolies n’est pas censée être la plus élégante. Mais on rigolait bien, en gueulant « ancolies! »


Mes ancolies, nos ancolies, se resèment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s