Mulognol

mulot_couleur_las_04092016bis

D’abord le « clac » de la cage qui se referme, dans la nuit. Puis, épisodiquement,  le bruit de dents rongeant désespérement le grillage. Et parfois d’autres bruits de grignotages par d’autres rongeurs moins malchanceux : c’est reparti pour les captures quasi-quotidiennes dans la cuisine. Les trous pullulent dans le jardin, et c’est sans doute la sécheresse qui pousse les mulots à s’attaquer si tôt à nos victuailles (d’habitude on les capture plutôt l’hiver).

campagnol_2016

Parfois, on ne retrouve pas les grandes oreilles et les grands yeux attendrissants dans la cage. Plus gris, plus trapu, petits yeux noirs et petites oreilles grises, queue courte : c’est un campagnol rousseatre (Myodes glareolus), nous semble t-il. On le relâchera dans le même coin que les mulots mais je ne crois pas qu’ils se croisent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s