Perche d’hier

perche_de_hollande_2016

Cette perche de Hollande était un peu la reine de l’étal, ce samedi. Lustrée, remise en place et même prise en photo par un des poissonniers. Elle avait bien une nageoire latérale, dissimulée ici par un trait trop humide.

Publicités

Regard félin

chat-de-gentilly

Interrogateur, patient et fidèle, mais peureux dès qu’on ouvre la porte : le chat des voisins attend qu’on lui serve des reliefs de poisson. Non, minou, c’est pas tous les jours.

L’auberge de Saint Martin

dessin_Auberge_LN

Elle rouvre pour l’été !

Sous la houlette de l’association Aux berges de Saint Martin et de ses bénévoles bien décidés à redonner vie à cette auberge, il est à nouveau possible de manger et / ou de boire des coups à partir de 11h tous les jours sauf le lundi à l’auberge de Saint Martin château (23460, sur la route de la cascade des Jarrauds). Cuisine de terroir et bonne ambiance, ça serait dommage de ne pas en profiter, on ne sait pas encore si cela pourra durer au-delà de l’été (ceci dépendant de cela…).

J’ai fait un dessin pour les sets de table, avec toutes les infos utiles en prime.

set-de-table_AuxBerges

Vieux punk (chou rave)

chourave_vieuxpunk Vieilli en frigo, ce chou rave acquiert de belles boursouflures et quelques ridules qui ne sont pas sans évoquer des gens qui ont bien roulé leur bosse. C’est aussi un dessin fait dans le cadre du soutien au Fanzines! festival qui aura lieu en octobre 2015 (sans doute en même temps que Budu sur le plateau de Millevaches… ) et qui organise une vente de dessins originaux de format 10 x 10 cm le jeudi 2 juillet à Paris.

Trois cucurbitacées

3cucurbitacees

Un potimarron, une courgette XXL et une courge mystère, apportées par Monique au petit marché d’art de la Seauve et cuisinées en soupe ensemble et séparément (un autre potimarron a accompagné la courge mystère -car Monique laisse faire l’imprévu dans son jardin- et qui s’est révélée une courge spaghetti).

Epluchées, tranchées, bouillies, mixées avec quelques carottes et pommes de terre (plus sel, poivre, aromates) elles donnèrent un velouté délicieux. Des courges et des courbes rebondies, pour clore 2014, année rebondie et rebondissante. D’ailleurs 2015 s’annonce rebondie aussi, on n’a pas fini de manger des soupes.

Sandre du jour

sandre_couleurs

Il restait du Sandre sur la glace pilée de la poissonnerie Gilbert, à midi. De taille correcte, mais Jérémie m’a précisé que son père, la veille, en a pêché un de plus de deux kilos, et qu’il le cuisinerait en rentrant (avec un plaisir non feint). Les poissonniers qui sont aussi pêcheurs, on leur fait confiance (mais j’ai pris de la vive, je préfère les poissons de mer).

 

vive

Perroquet du marché

perroquet_01

« Ah, on espérait bien vous voir ce matin! regardez ! » Et en effet cette belle bête fait sensation, sur l’étal, ce samedi. Pas d’étiquette, pas de prix : chaque passant demande son nom. « Un perroquet! » répondent les poissonniers. Pêché au large du Sri Lanka. Il doit son nom autant à ses couleurs qu’à sa curieuse dentition en corolle – ou en bec « Il ne mange que du corail, c’est pour ça! ».

Et nous, on le mange ? Aux Antilles, volontiers. Ici, personne n’ose entamer son corps imposant, ni emporter le morceau. « C’est bon, au moins?  » « Oui, enfin, c’est comme de la dorade. On peut aussi l’accommoder. » Pas pressés de vendre leur trophée, les poissonniers.