Vers la Combade, de nuit

Foret_Masleon_RD979_denuit

Le reflet de la lune était super, mais impossible de s’arrêter sur cette route. Résultat : un croquis à l’aquarelle, de mémoire, une fois rentrée. les lueurs étaient plus ou moins là, qui fréquente la RD 979 pourra voir de quoi il s’agissait.

Ce dessin a des chances d’être mis aux enchères, avec quelques autres, s’ils ont le bonheur de plaire au commissaire priseur, le vendredi 29 septembre 2018 à Lacelle, lors de la fête de la Montagne limousine, au profit de quelques valeureuses associations locales.

Publicités

Une cabane dans un virage

Route de Peyrat à Nedde, par Lénon

Plateau de Millevaches, entre Peyrat et Nedde.

En hors-champ sonore : des meuglements. Les vaches, dans le vallon sous la cabane,  espéraient en vain que la voiture garée là leur fournisse à manger. Une voiture de dessinatrice c’est déceptif pour les bovins ; mais un coup d’oeil à leur pâture suffit pour ne pas les plaindre : avec la météo de ces derniers jours, l’herbe est au top.

Deux tentatives de cèpes

cepes_manu_2016

Malgré la nouvelle lune Manu trouve la récolte décevante. Pas nous – il nous la livre à domicile.

cepes_ombres_manu_2016

Il a plu, il fait doux. Il n’a sans doute pas assez plu, déduit-il de la quantité de cèpes sous les bouleaux.

cepes_aurore2016

Deux jours plus tard, Aurore nous offrait aussi quelques magnifiques spécimens. Coupés en deux pour s’assurer qu’ils ne soient pas véreux et que l’on puisse laisser un peu de mousse, pour le goût. Avec cette terre sèche, Aurore ne trouve plus de champignons dans ses coins habituels. Alors elle se met dans la peau d’un champignon, et trouve quelques cèpes.

 

L’eau et le bois du plateau

etang_arfeuille

Début août, entre deux averses, l’étang d’Arfeuille évoque « Top of the lake ».

L’eau du robinet est toujours aussi bonne, mais depuis que les militaires de La Courtine ont épandu du désherbant, on la savoure avec quelques suspicions.

tas_billots_routeEymout

Mi-août, le soleil domine et illumine les grumes en bord de route.

Les gens de passage comme les habitants se familiarisent avec les flux d’énergie qui traversent le plateau grâce à l’exposition du groupe RADO au Centre International d’Art et du Paysage, sur l’île.