Cloque du pêcher

D’abord les bourgeons, puis les fleurs, les feuilles, et très vites les cloques. Et juste après : plein de petites pêches dures comme tout. Le pêcher de Gentilly a son rythme à lui. C’est peut-être d’avoir poussé d’un trognon jeté là.

Publicités