Voilà Marinette (un zine pour gosses)

extrait_Zine_Marinette

ça devait arriver : à force qu’une petite de 2 ans et demi me réclame des livres à lire, et notamment des livres de bébé avec une petite marionnette incluse – et pas toujours une histoire à la hauteur – je lui ai fait un petit fanzine à trou, permettant d’insérer une marionnette à doigt en peluche.

Zine_Marinette_Trou_photo02

 

C’est une histoire formidable en 16 pages, au sujet de l’arrivée d’un chat dans un village, pour de basses raisons logistiques. C’est pas très végan, mais ça n’a pas eu l’air de traumatiser plus que ça notre lectrice en bas âge (par ailleurs déjà au courant de certains éléments de la chaîne alimentaire).

ça lui a plu, alors je mets ici tout ce qu’il faut pour que les amat.eur.ice.s s’en emparent, l’impriment, le façonnent et le lisent à leur tour.

Zine_Marinette_Trou_photo03

J’ai ensuite fait une version sans trou (en redessinant le chat entier à chaque page, donc), pour pouvoir l’offrir aux copains sans dépenser une fortune en marionnettes à doigts.

Ci dessous, les liens vers les pdf imprimables, donc un peu durs à lire sans imprimer, mais vu le contenu de l’histoire, il me semble qu’on peut vite se faire une idée.

Zine_Marinette_Trou_photo04

Fichiers de couverture et intérieur sont distincts, pour imprimer si on veut la couv sur un papier + épais (je conseille de prendre 160 g pour le tout, mais ça marche aussi en 80g). Le pdf de l’intérieur permet de fabriquer un exemplaire à la fois, mais les couvertures vont par 3 dans le pdf, ça permet d’en faire 3 exemplaires à la fois, donc de s’entraîner à trouer sur 2 exemplaires, car il faut tout de même percer des trous pour que ça fonctionne et je n’ai pas dessiné le rond sur cette maquette. On n’est pas à 5mm près, et si vous voyez pas où trouer, no comment (en ce qui me concerne j’ai utilisé une méga perforeuse/emporte pièce de diamètre 25mm, vendue un temps chez Hema, mais sold out).

Sinon, ça permet aussi de faire une histoire à compléter : à vous, ou aux gosses, de dessiner la tête du chat. Un bon exercice assez poilant, et bien sûr coloriable.

Zine_Marinette_photo01

 

Modalités de fabrication :

Tous les pdf sont à imprimer en recto-verso, format 100 % (décocher l’option « ajuster à la page »), et il faudra ensuite les découper en 3 bandes de 9,9 cm (petit repère à droite de chaque page).
Pour assembler dans l’ordre : la page du bas est la page centrale (ci-dessus). Au dessus : la page précédente. Bref les 3 pages s’emboîtent et sont à insérer dans la couverture.

Alors, les pdf de la version du fanzine « à trou », pour insérer la marionnette:

La couverture : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/03/zine_marinette-trou-couv1.pdf

(Ce fichier permet donc de fabriquer 3 couvertures à la fois)

L’intérieur : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/03/zine_marinette-trou-interieur1.pdf

(là on fabrique un seul intérieur de fanzine, soit 12 pages)

Marinette-COUV-rectoNOIRNB

Et donc, sous cette belle image de triple couverture, les liens vers les pdf du fanzine standard, avec un chat dessiné en entier :

La Couverture : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/03/zine_marinette-trou-interieur1.pdf

(Ce fichier permet donc de fabriquer 3 couvertures à la fois, c’est comme ça)

L’intérieur : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/03/zine_marinette-trou-interieur1.pdf

(là on fabrique un seul intérieur de fanzine, soit 12 pages)

Zine_Marinette_photo00

Voilà, si j’ai trop de messages de gens perdus par mes explications, je me fendrai d’un petit schéma. Et peut-être que je mettrai un jour la version fanzine à colorier, où marinette n’a pas le poil noir (alors qu’en vrai, si. Car ce fanzine pour bambins est un documentaire, pas une fiction). Amusez-vous bien !

 


 

Bien sûr tout ça est sous licence libre Creative commons by-nc-sa, comme ça si vous trouvez que c’est mal écrit, mal dessiné, mal maquetté, vous reprenez ça comme vous voulez en + de le diffuser librement (faut juste pas le vendre, et pas oublier de mentionner le nom des aut.eur.ice.s, et garder la même licence).

Publicités

Makis and co

Au Zoo de Vincennes, parmi les animaux mascottes adorés du public, on compte les lémuriens maki catta. Certains sont dans des cages, d’autres en plein air, sur l’île aux lémuriens.

Très vifs, ceux-là vont et viennent, jusqu’au haut des arbres, provoquant moult commentaires chez les visiteurs réguliers. Ils ont une façon bien à eux de s’enrouler dans leur longue queue, mais aussi de se regrouper en tas de 6 ou 8 sur une branche : plus statiques, mais trop emmêlés pour que je parvienne à un croquis potable.

Les lémurs mongoz, eux, étaient moins imbriqués sur leur branche (le mâle, c’est le roux, de dos). Moins vifs aussi, mais peut-être plus âgés, ou plus contraints par leur cage… la loi du zoo, ça reste de s’esbaudir devant des animaux enfermés.

 

 

 

Courge mystère

L’an dernier, il y avait eu, merveille, UN potimarron près du compost, après que j’aie planté 3 plants issus des graines d’un potimarron de Jean-Paul. Faible rentabilité mais bon goût. Cette année, les feuilles sont arrivées spontanément, et en guise de fruits, pas de potimarron mais un genre de courge. Laquelle ? il paraît que les courges s’hybrident très facilement entre elles, qui sait si nos restes de courgette n’ont pas frayé avec du bleu de Hongrie. Il paraît aussi que le résultat de ces hybridations est rarement intéressant au niveau gustatif. Il faudra goûter.

Martre morte

Pas facile de dessiner une martre : ça file vite, ça sort la nuit, et ça se méfie des humains qui ne l’apprécient guère vu les dégâts qu’elle peut faire. Je m’attendais à en voir une de près en Creuse, vu qu’on l’entend, parfois, dans les combles chez les voisins. C’est à Gentilly que cette dépouille trônait, au milieu de la rue. La martre habite aussi en ville, il y a peut-être aussi des poules à Gentilly – ou peut-être plus.