Chouette calendrier de l’avent – DIY

C’est pas tout à fait la saison (surtout côté météo en ce mois d’octobre bien réchauffé climatiquement) mais comme tout arrive trop vite, voici de quoi fabriquer un chouette calendrier de l’avent pour décembre. Chouette, car j’ai dessiné une chouette chevèchette, suite à un excellent numéro du journal La Hulotte consacré à cet animal.

sdr

Le principe : un calendrier qui s’imprime sur une imprimante de bureau (format A4 à découper ensuite), en Noir et blanc ou en couleurs, au choix. Chaque jour, un animal  apparaît, il correspond à une chanson, à vous de la trouver… ou de regarder sur la petite liste qui va avec. Ce sont bien sûr plutôt des chansons pour enfants, et je ne prétends absolument pas à l’exhaustivité. Les enfants à qui je l’ai offert l’an dernier ayant bien apprécié, je dépose sur ce blog les fichiers PDF, toujours en licence libre, qui permettent à chacun de fabriquer ça chez soi en quelques minutes.

Chouette_Lenon_A_Colorier

La base, à imprimer sur papier un peu cartonné si possible (idéalement 160 g mais 120 g ça va aussi) c’est cette chouette. Fichier pdf ici : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/10/chouette_lenon_a_colorier.pdf

Comme un calendrier de l’avent, c’est un dessin percé de 24 fenêtres (= 24 jours avant Noël), il faudra prendre un cutter pour travailler cette chouette… au bon endroit. Pour ça, voilà un patron, à superposer très exactement à notre chouette (2 papiers A4 bord à bord), imprimé sur du papier machine, vu qu’on le jettera après.

Chouette_Lenon_carresA_Decouper

Le pdf est là : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/10/chouette_lenon_carresa_decouper.pdf

Donc une fois découpés ces 24 carrés (sur 3 côtés ! ce sont les fenêtre à ouvrir et fermer ) on peut jeter la feuille des carrés et admirer comme la chouette, en dessous, a des airs de gruyère. Vérifiez que les fenêtres s’ouvrent bien. Il reste à ajouter la dernière couche : le fond, sur lequel apparaissent les dessins au jour le jour.

C’est là : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/10/chouette_lc3a9non_images_fond.pdf

Évidemment, il faut ajuster ce fond aux fenêtres découpées de la chouette (je ne garantis pas l’exactitude des imprimantes, toujours vérifier) puis, une fois calé (un trombone ou deux aident bien) encoller, avec de la colle bâton, sur le verso de la chouette en prenant bien garde de ne pas mettre de colle sur ses fenêtres. Bien appliquer, découper le tour de la chouette, faire un trou tout en haut pour suspendre avec un fil ou un ruban (version chic : avec un oeillet).

Là, il manque une dernière chose : les numéros ! Un calendrier de l’avent ça va de 1 à 24, donc prenez un joli crayon de couleur et numérotez les cases à votre guise, comme ça il n’y aura pas 2 calendriers semblables.

En ce qui me concerne  je mets toujours l’image du faon en numéro 24, car il y a un jeu de mots avec la chanson. Ce calendrier de l’avent est laïc mais le jeu de mot de la chanson « il est né le divin an faon » permet de rappeler à qui veut l’origine de cette date de festivités (en plus du solstice). Et à qui veut pas, de chanter une chanson avec un petit faon (une chanson douce…).

Bon allez, pour les flemmard.e.s et les pressé.e.s j’ajoute une version numérotée : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/11/chouette_chiffree_coul300.pdf

Et donc, les chansons qui vont avec : elles sont là : https://toujoursca.wordpress.com/playlist_calendr/

Deux pages par pdf, à couper en deux donc ! De toutes façons c’est + sage de fabriquer ces calendriers deux par deux : un pour soi, un pour offrir.

Je suis preneuse de toutes autres suggestions pour enrichir la playlist, je la redessinerai au format A4 si plein de nouvelles chansons animalières me parviennent.

Amusez-vous bien et écrivez-moi si des choses vous semblent peu claires.

 

Publicités

Vers la Combade, de nuit

Foret_Masleon_RD979_denuit

Le reflet de la lune était super, mais impossible de s’arrêter sur cette route. Résultat : un croquis à l’aquarelle, de mémoire, une fois rentrée. les lueurs étaient plus ou moins là, qui fréquente la RD 979 pourra voir de quoi il s’agissait.

Ce dessin a des chances d’être mis aux enchères, avec quelques autres, s’ils ont le bonheur de plaire au commissaire priseur, le vendredi 29 septembre 2018 à Lacelle, lors de la fête de la Montagne limousine, au profit de quelques valeureuses associations locales.

Bichro syntone

Syntone14_LN_p001_Bleu

La création radiophonique, c’est comme la création littéraire : en même temps qu’on savoure un récit, on garde la mémoire des circonstances dans lesquelles on l’a découvert. Ici, écouté… même si avec la radio, c’est souvent sur les routes. Mais quand le reportage parle des lieux qu’on traverse, justement ?

Syntone14_LN_p001_Jaune

Quand le reportage éclaire différemment, et le lieu où l’on habite (comment il est vécu par d’autres habitants, comment il est vu par d’autres qui ne font qu’y passer) et le pays dans lequel on vit. Quand ça froisse notre relation à l’Etat, ça bouscule l’intime et le politique… ça s’ancre dans le paysage. Comme une radio locale.

Syntone14_LN_p001

C’est pour parler de ce genre de choses que j’ai proposé ce qui sera peut-être une nouvelle rubrique (« La radio dans le paysage ») pour Syntone.fr/

La chronique n’est pas encore en ligne car il est d’abord dans la belle revue de l’écoute / les carnets de Syntone, imprimée désormais en bichro (3 fois plus de boulot, mais ça me plaît) qui permet de soutenir ce site et ces contenus en accès libres. Le numéro 14  paraît ces jours-ci, allez-lire, et ouïr !

Surtout, aussi, écoutez donc ce reportage sur Radio Vassivière, réalisé lors d’une visite présidentielle en Corrèze et sobrement intitulé « Le Président est fâché » : http://radiovassiviere.com/2017/10/le-president-est-fache/

à la découverte du son (pour Syntone)

L’été dernier, dans les Côtes d’Armor, petit tour dans un endroit génial : le Centre de découverte du son à Cavan (22140). À la fois parc de loisirs, ode à la bidouille et à la récup’, installation artistique, centre pédagogique, jardin paysager encourageant l’écologie sonore et le Do it Yourself…

Balade_Cavanextrait

 

Cette visite, certes familiale, mais qui ne devait rien au hasard, a donné lieu à une chronique dessinée parue dans le numéro 11 de la revue de l’écoute (les carnets de Syntone), et qui est aussi lisible en ligne ici : http://syntone.fr/balade-au-coeur-de-la-redecouverte-du-son/

Lisez-la donc, lisez Syntone et abonnez-vous si vous aimez ce site et sa belle revue désormais en bichro, mais SURTOUT allez faire un tour au Centre de découverte du son ! C’est un délice que de tels lieux existent, profitons-en allègrement, avec ou sans enfants, avant, pendant ou après la saison des mûres.

Balade_Cavan07sentier

« Quelques nuages » à l’auberge

J’ai ressorti quelques uns de mes nuages capturés ces dernières années, pour plusieurs raisons :

  • Une exposition à l’Auberge de la Cascade, à Saint-Martin-Château (Creuse, Limousin, on y est bien), du 24 avril au 30 juin 2018

ExpoLenon_Auberge_01

Une salle de nuages, une salle de paysages, mulots et autres fruits pourris, beaucoup d’aquarelles et un peu de croquis du coin à l’encre. Et même des poissons du marché et moins de choses à lire qu’à Felletin (j’ai repris le même titre, mais c’est pas la même expo). j’ai fait 2 affiches différentes. Les connaisseurs repéreront une départementale creusoise et une départementale haut-viennoise.

affiche_Auberge_02web

Venez-y donc ! C’est un lieu chaleureux dans un coin qui n’en manque pas, mais c’est en en profitant que ça se choye, ce genre d’endroits.

 

  • Une affiche pour le 1er mai du Constance Social Club, éminent centre social en devenir (on l’espère très fort, ce devenir, malgré la fin des deux postes salariés de cette association courageuse), qui ne baisse pas les bras pour qu’on fasse ce qu’il nous plaît, le premier mai et autant que possible les autres jours aussi.

 

AFFICHE_CSC1mai_2018_web

  • quelques dessins pour les folles journées d’anniversaire d’Isabelle Rousseau, qui sait si bien rendre la lumière et les jeux de nuages, et imaginer des temps aussi déments que chaleureux. On s’est bien amusés pendant 3 jours, et on a même sérigraphié à qui mieux mieux des nuages mais pas que, avec le concours de l’association Les Michelines.

dav

Auguri comme on dit !

Voilà Marinette (un zine pour gosses)

extrait_Zine_Marinette

ça devait arriver : à force qu’une petite de 2 ans et demi me réclame des livres à lire, et notamment des livres de bébé avec une petite marionnette incluse – et pas toujours une histoire à la hauteur – je lui ai fait un petit fanzine à trou, permettant d’insérer une marionnette à doigt en peluche.

Zine_Marinette_Trou_photo02

 

C’est une histoire formidable en 16 pages, au sujet de l’arrivée d’un chat dans un village, pour de basses raisons logistiques. C’est pas très végan, mais ça n’a pas eu l’air de traumatiser plus que ça notre lectrice en bas âge (par ailleurs déjà au courant de certains éléments de la chaîne alimentaire).

ça lui a plu, alors je mets ici tout ce qu’il faut pour que les amat.eur.ice.s s’en emparent, l’impriment, le façonnent et le lisent à leur tour.

Zine_Marinette_Trou_photo03

J’ai ensuite fait une version sans trou (en redessinant le chat entier à chaque page, donc), pour pouvoir l’offrir aux copains sans dépenser une fortune en marionnettes à doigts.

Ci dessous, les liens vers les pdf imprimables, donc un peu durs à lire sans imprimer, mais vu le contenu de l’histoire, il me semble qu’on peut vite se faire une idée.

Zine_Marinette_Trou_photo04

Fichiers de couverture et intérieur sont distincts, pour imprimer si on veut la couv sur un papier + épais (je conseille de prendre 160 g pour le tout, mais ça marche aussi en 80g). Le pdf de l’intérieur permet de fabriquer un exemplaire à la fois, mais les couvertures vont par 3 dans le pdf, ça permet d’en faire 3 exemplaires à la fois, donc de s’entraîner à trouer sur 2 exemplaires, car il faut tout de même percer des trous pour que ça fonctionne et je n’ai pas dessiné le rond sur cette maquette. On n’est pas à 5mm près, et si vous voyez pas où trouer, no comment (en ce qui me concerne j’ai utilisé une méga perforeuse/emporte pièce de diamètre 25mm, vendue un temps chez Hema, mais sold out).

Sinon, ça permet aussi de faire une histoire à compléter : à vous, ou aux gosses, de dessiner la tête du chat. Un bon exercice assez poilant, et bien sûr coloriable.

Zine_Marinette_photo01

 

Modalités de fabrication :

Tous les pdf sont à imprimer en recto-verso, format 100 % (décocher l’option « ajuster à la page »), et il faudra ensuite les découper en 3 bandes de 9,9 cm (petit repère à droite de chaque page).
Pour assembler dans l’ordre : la page du bas est la page centrale (ci-dessus). Au dessus : la page précédente. Bref les 3 pages s’emboîtent et sont à insérer dans la couverture.

Alors, les pdf de la version du fanzine « à trou », pour insérer la marionnette:

La couverture : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/03/zine_marinette-trou-couv1.pdf

(Ce fichier permet donc de fabriquer 3 couvertures à la fois)

L’intérieur : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/03/zine_marinette-trou-interieur1.pdf

(là on fabrique un seul intérieur de fanzine, soit 12 pages)

 

Et donc, sous cette belle image de triple couverture, les liens vers les pdf du fanzine standard, avec un chat dessiné en entier :

La Couverture :

(Ce fichier permet donc de fabriquer 3 couvertures à la fois, c’est comme ça. J’ai fait une nouvelle couv un peu moins bâclée que la première qu’on voit sur les photos)

L’intérieur :

(là on fabrique un seul intérieur de fanzine, soit 12 pages)

Zine_Marinette_photo00

Voilà, si j’ai trop de messages de gens perdus par mes explications, je me fendrai d’un petit schéma.

Et enfin, voici la version fanzine à colorier, où Marinette n’a pas le poil noir (alors qu’en vrai, si. Car ce fanzine pour bambins est un documentaire, pas une fiction).

La couv :

L’intérieur :

Amusez-vous bien !

 


 

Bien sûr tout ça est sous licence libre Creative commons by-nc-sa, comme ça si vous trouvez que c’est mal écrit, mal dessiné, mal maquetté, vous reprenez ça comme vous voulez en + de le diffuser librement (faut juste pas le vendre, et pas oublier de mentionner le nom des aut.eur.ice.s, et garder la même licence).