Une foire, deux truites

2truites_AEC_FoireEymout_20180607

Chouette, c’est le premier jeudi du mois, c’est la foire à Eymoutiers (le troisième jeudi, aussi). Y aura peut-être le tank bleu du pisciculteur de Bugeat, et splich splach poc, un coup d’épuisette, un coup sur la tête, deux truites arc en ciel pour le dîner. Super bonnes. Pas mal belles.

Publicités

Bichro syntone

Syntone14_LN_p001_Bleu

La création radiophonique, c’est comme la création littéraire : en même temps qu’on savoure un récit, on garde la mémoire des circonstances dans lesquelles on l’a découvert. Ici, écouté… même si avec la radio, c’est souvent sur les routes. Mais quand le reportage parle des lieux qu’on traverse, justement ?

Syntone14_LN_p001_Jaune

Quand le reportage éclaire différemment, et le lieu où l’on habite (comment il est vécu par d’autres habitants, comment il est vu par d’autres qui ne font qu’y passer) et le pays dans lequel on vit. Quand ça froisse notre relation à l’Etat, ça bouscule l’intime et le politique… ça s’ancre dans le paysage. Comme une radio locale.

Syntone14_LN_p001

C’est pour parler de ce genre de choses que j’ai proposé ce qui sera peut-être une nouvelle rubrique (« La radio dans le paysage ») pour Syntone.fr/

La chronique n’est pas encore en ligne car il est d’abord dans la belle revue de l’écoute / les carnets de Syntone, imprimée désormais en bichro (3 fois plus de boulot, mais ça me plaît) qui permet de soutenir ce site et ces contenus en accès libres. Le numéro 14  paraît ces jours-ci, allez-lire, et ouïr !

Surtout, aussi, écoutez donc ce reportage sur Radio Vassivière, réalisé lors d’une visite présidentielle en Corrèze et sobrement intitulé « Le Président est fâché » : http://radiovassiviere.com/2017/10/le-president-est-fache/

« Quelques nuages » à l’auberge

J’ai ressorti quelques uns de mes nuages capturés ces dernières années, pour plusieurs raisons :

  • Une exposition à l’Auberge de la Cascade, à Saint-Martin-Château (Creuse, Limousin, on y est bien), du 24 avril au 30 juin 2018

ExpoLenon_Auberge_01

Une salle de nuages, une salle de paysages, mulots et autres fruits pourris, beaucoup d’aquarelles et un peu de croquis du coin à l’encre. Et même des poissons du marché et moins de choses à lire qu’à Felletin (j’ai repris le même titre, mais c’est pas la même expo). j’ai fait 2 affiches différentes. Les connaisseurs repéreront une départementale creusoise et une départementale haut-viennoise.

affiche_Auberge_02web

Venez-y donc ! C’est un lieu chaleureux dans un coin qui n’en manque pas, mais c’est en en profitant que ça se choye, ce genre d’endroits.

 

  • Une affiche pour le 1er mai du Constance Social Club, éminent centre social en devenir (on l’espère très fort, ce devenir, malgré la fin des deux postes salariés de cette association courageuse), qui ne baisse pas les bras pour qu’on fasse ce qu’il nous plaît, le premier mai et autant que possible les autres jours aussi.

 

AFFICHE_CSC1mai_2018_web

  • quelques dessins pour les folles journées d’anniversaire d’Isabelle Rousseau, qui sait si bien rendre la lumière et les jeux de nuages, et imaginer des temps aussi déments que chaleureux. On s’est bien amusés pendant 3 jours, et on a même sérigraphié à qui mieux mieux des nuages mais pas que, avec le concours de l’association Les Michelines.

dav

Auguri comme on dit !

Voilà Marinette (un zine pour gosses)

extrait_Zine_Marinette

ça devait arriver : à force qu’une petite de 2 ans et demi me réclame des livres à lire, et notamment des livres de bébé avec une petite marionnette incluse – et pas toujours une histoire à la hauteur – je lui ai fait un petit fanzine à trou, permettant d’insérer une marionnette à doigt en peluche.

Zine_Marinette_Trou_photo02

 

C’est une histoire formidable en 16 pages, au sujet de l’arrivée d’un chat dans un village, pour de basses raisons logistiques. C’est pas très végan, mais ça n’a pas eu l’air de traumatiser plus que ça notre lectrice en bas âge (par ailleurs déjà au courant de certains éléments de la chaîne alimentaire).

ça lui a plu, alors je mets ici tout ce qu’il faut pour que les amat.eur.ice.s s’en emparent, l’impriment, le façonnent et le lisent à leur tour.

Zine_Marinette_Trou_photo03

J’ai ensuite fait une version sans trou (en redessinant le chat entier à chaque page, donc), pour pouvoir l’offrir aux copains sans dépenser une fortune en marionnettes à doigts.

Ci dessous, les liens vers les pdf imprimables, donc un peu durs à lire sans imprimer, mais vu le contenu de l’histoire, il me semble qu’on peut vite se faire une idée.

Zine_Marinette_Trou_photo04

Fichiers de couverture et intérieur sont distincts, pour imprimer si on veut la couv sur un papier + épais (je conseille de prendre 160 g pour le tout, mais ça marche aussi en 80g). Le pdf de l’intérieur permet de fabriquer un exemplaire à la fois, mais les couvertures vont par 3 dans le pdf, ça permet d’en faire 3 exemplaires à la fois, donc de s’entraîner à trouer sur 2 exemplaires, car il faut tout de même percer des trous pour que ça fonctionne et je n’ai pas dessiné le rond sur cette maquette. On n’est pas à 5mm près, et si vous voyez pas où trouer, no comment (en ce qui me concerne j’ai utilisé une méga perforeuse/emporte pièce de diamètre 25mm, vendue un temps chez Hema, mais sold out).

Sinon, ça permet aussi de faire une histoire à compléter : à vous, ou aux gosses, de dessiner la tête du chat. Un bon exercice assez poilant, et bien sûr coloriable.

Zine_Marinette_photo01

 

Modalités de fabrication :

Tous les pdf sont à imprimer en recto-verso, format 100 % (décocher l’option « ajuster à la page »), et il faudra ensuite les découper en 3 bandes de 9,9 cm (petit repère à droite de chaque page).
Pour assembler dans l’ordre : la page du bas est la page centrale (ci-dessus). Au dessus : la page précédente. Bref les 3 pages s’emboîtent et sont à insérer dans la couverture.

Alors, les pdf de la version du fanzine « à trou », pour insérer la marionnette:

La couverture : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/03/zine_marinette-trou-couv1.pdf

(Ce fichier permet donc de fabriquer 3 couvertures à la fois)

L’intérieur : https://toujoursca.files.wordpress.com/2018/03/zine_marinette-trou-interieur1.pdf

(là on fabrique un seul intérieur de fanzine, soit 12 pages)

 

Et donc, sous cette belle image de triple couverture, les liens vers les pdf du fanzine standard, avec un chat dessiné en entier :

La Couverture :

(Ce fichier permet donc de fabriquer 3 couvertures à la fois, c’est comme ça. J’ai fait une nouvelle couv un peu moins bâclée que la première qu’on voit sur les photos)

L’intérieur :

(là on fabrique un seul intérieur de fanzine, soit 12 pages)

Zine_Marinette_photo00

Voilà, si j’ai trop de messages de gens perdus par mes explications, je me fendrai d’un petit schéma.

Et enfin, voici la version fanzine à colorier, où Marinette n’a pas le poil noir (alors qu’en vrai, si. Car ce fanzine pour bambins est un documentaire, pas une fiction).

La couv :

L’intérieur :

Amusez-vous bien !

 


 

Bien sûr tout ça est sous licence libre Creative commons by-nc-sa, comme ça si vous trouvez que c’est mal écrit, mal dessiné, mal maquetté, vous reprenez ça comme vous voulez en + de le diffuser librement (faut juste pas le vendre, et pas oublier de mentionner le nom des aut.eur.ice.s, et garder la même licence).

Courge mystère

L’an dernier, il y avait eu, merveille, UN potimarron près du compost, après que j’aie planté 3 plants issus des graines d’un potimarron de Jean-Paul. Faible rentabilité mais bon goût. Cette année, les feuilles sont arrivées spontanément, et en guise de fruits, pas de potimarron mais un genre de courge. Laquelle ? il paraît que les courges s’hybrident très facilement entre elles, qui sait si nos restes de courgette n’ont pas frayé avec du bleu de Hongrie. Il paraît aussi que le résultat de ces hybridations est rarement intéressant au niveau gustatif. Il faudra goûter.