Bons veaux

broutard_eric_20161125

Depuis le temps qu’on les croise, ce sont sans doute devenus des broutards, mais on continue à dire les veaux, par habitude.

veaux-eric_201701

Tous les matins, ils viennent nous saluer, sur le haut du champ. On prend très vite goût à ce genre de cohabitation. Ils sont quatre, ils sont assez différents, je n’ai pas encore réussi à les portraiturer fidèlement.

Celui que je trouve le plus beau, et que j’ai peint avec une maladresse de jeune veau, est accroché sur les murs de la médiathèque de Felletin, qui accueille mes dessins jusqu’au 8 février.

dscf2476

C’est une exposition en forme de réponse à la question « pourquoi j’aime faire des livres? ».

Le 8 février il y aura une projection du film de Francis Vadillo Undergronde, et on pourra discuter ensuite.

affiche-expo-lenonweb

 

Chez Thivaud

chezthivaud05_siemmenthal-fourapain

Les 8 vaches ruminent dans le champ du four à pain, elles rentreront juste pour la traite, vers 18h.

chezthivaud04_siemmenthal-champ

D’habitude elles dorment au chaud l’hiver, mais là, l’étable est pleine.

chezthivaud03_siemmenthal-velleElle accueille deux génisses, ainsi qu’une velle, dans la salle à côté. Elle aura son biberon après la traite.

chezthivaud02_siemmenthal-deboutchezthivaud02bis_siemmenthal-couchee_petite

Clément a choisi d’élever des Simmenthal, une race mixte lait /viande. Graphiquement je les trouve plus proches des Limousines que des Prim’holstein, pour rester dans mes canons habituellement croqués (elles ont cependant une robe proche des holstein, mais dans des tons marron. Je ne prends pas le temps de dessiner leurs taches).

C’est une race suisse, ça nous permet de plaisanter Roman, qui s’occupe d’elles pendant deux jours et demi, avant que la relève n’arrive. Les fermiers peuvent ainsi prendre quatre jours de vacances – la production de fromages reprendra à leur retour.

chezthivaud01_lapine

Il reste une lapine dans les clapiers. Bien nourrie, comme les deux truies, à côté, qui boivent du petit lait.

Deux tentatives de cèpes

cepes_manu_2016

Malgré la nouvelle lune Manu trouve la récolte décevante. Pas nous – il nous la livre à domicile.

cepes_ombres_manu_2016

Il a plu, il fait doux. Il n’a sans doute pas assez plu, déduit-il de la quantité de cèpes sous les bouleaux.

cepes_aurore2016

Deux jours plus tard, Aurore nous offrait aussi quelques magnifiques spécimens. Coupés en deux pour s’assurer qu’ils ne soient pas véreux et que l’on puisse laisser un peu de mousse, pour le goût. Avec cette terre sèche, Aurore ne trouve plus de champignons dans ses coins habituels. Alors elle se met dans la peau d’un champignon, et trouve quelques cèpes.