Les comparaisons banlieue/campagne

Les tomates cerises (une de mûre, mi-septembre) ne dépassant pas la taille d’une bille. Néanmoins issues des fruits chus l’été passé (plant creusois, troisième génération)

Les tomates de variétés anciennes, récupérées à la bourse aux plantes du village, des plants bio dont j’ai perdu les noms et qui ont réussi à pousser malgré l’entretien irrégulier, les chevreuils, le plein air, le printemps hivernal, le mildiou.

Il y a parmi elles des cornues des andes, des roses de berne, des coeur de boeuf. Mais les plants se sont mélangés, et j’ai perdu le nom des plus productives, barbapapamorphes et goûtues même à moitié vertes.

Publicités

Panorama d’automne estival

Septembre, sur le plateau, offre souvent un été indien. C’est le cas, en ce premier jour d’automne. L’esbaudissement quotidien s’en trouve renforcé, même chez les vieux creusois qui ne dessinent pas.
Et les jeunes aussi savourent l’éclosion des couleurs. Hier, Martin m’a offert son dessin de la cabane en bord de route, un de ses premiers croquis je crois, magnifique.

Nos ancolies

Pourquoi faut-il que j’oublie toujours le nom de ces belles fleurs violettes ? Valérie aussi d’ailleurs, on a passé des minutes à boire des bières pour s’en souvenir. Les graines venaient de chez elle (de chez eux). Les ancolies, donc, s’étalent aisément, les graines dégringolent de ces petits vases laissés par le pistil. Jolies floraisons, bien rustiques, elles n’ont qu’un défaut : elles attirent les punaises.
La meilleure façon mnémotechnique pour se souvenir du nom des ancolies n’est pas censée être la plus élégante. Mais on rigolait bien, en gueulant « ancolies! »


Mes ancolies, nos ancolies, se resèment.

Dans le jardin

Ce jardin est plein de plantes données par des amis, ou issues de graines données par des amis.
La consoude a été arrachée d’un volumineux pied dans le jardin de Monique, en Creuse; elle m’assurait que c’était très bon à cuisiner, et que ça résistait à tout. Nous n’avons vérifié que ce second point, elle rejaillit vaillamment après chaque hiver et chaque sécheresse.